Quelle climatisation est la plus économique ?

Voir la décoration en grand

Quelle climatisation est la plus économique ?

Le confort thermique est un concept assez relatif. La température idéale peut varier d’une personne à une autre, cependant, les professionnels s’accordent à dire qu’en principe la différence entre la température extérieure et la température intérieure d’une maison (ou vice-versa) ne doit pas excéder les 8 °C pour éviter les chocs thermiques. Si le système de chauffage est très sollicité pour garder ce niveau de confort l’hiver, c’est au tour des climatiseurs de s’y mettre pendant l’été. Le coût de ce confort est la consommation d’énergie. Quelle serait donc la climatisation la plus économique ?

Critères de performance d’un climatiseur

La performance d’un climatiseur s’exprime par le rapport entre l’énergie électrique qu’elle consomme et l’énergie frigorifique ou calorifique qu’il produit. Respectivement, l’efficacité frigorifique (SEER) et le coefficient de performance saisonnier (SCOP). Pour faire simple, plus ces indicateurs sont élevés plus le climatiseur est performant.

Pour faire le calcul, il faut prendre la somme d’énergie frigorifique/calorifique de l’appareil pendant une saison (temps d’utilisation) exprimée en kWh et diviser celle-ci par l’énergie qui a été nécessaire pour produire le froid ou le chaud. Ce calcul est généralement fait par les concepteurs eux-mêmes, mais rien n’empêche que vous le sachiez car ces données pourraient vous être utiles ultérieurement.

Performance d’un climatiseur d’un seul coup d’œil

Pour faciliter grandement la compréhension du public de la performance d’un climatiseur et pour faciliter le choix de leur côté, la loi exige que ces appareils soient étiquetés. Ces étiquettes catégorisent les appareils de climatisation selon leur classe énergétique. D’une manière générale, les climatiseurs sont classés de G (les moins performants) à A+++ (le plus performant). D’une manière générale, il ne faut pas prendre des appareils en dessous de A ou de A+ sous peine de s’exposer à de lourdes charges.

Le climatiseur réversible : le plus performant

Les climatiseurs les plus performants actuellement sont ceux dits réversibles. D’ailleurs, depuis 2013 seuls ces climatiseurs doivent être présents sur le marché européen. Comme son nom l’indique, le climatiseur réversible doit être capable de produire de l’énergie calorifique aussi bien que de l’énergie frigorifique.

Techniquement, un climatiseur réversible n’est autre qu’une pompe à chaleur. De ce fait, le dispositif peut exploiter la calorie présente dans son environnement extérieur en plus de l’alimentation. Cela explique le rendement excellent de genre d’appareil. Le climatiseur réversible produit donc chauffage en hiver et de l’air froid en été.

Le climatiseur économique lors de l’achat

Lors de l’achat d’un climatiseur réversible, il est donc impératif de prendre en compte les deux indicateurs SEER et SCOP de celui-ci. Pour faire un calcul vite de fait de la performance d’un appareil donné, il suffit de considérer son coefficient de performance (frigorifique ou calorifique). Dans le cas du SCOP par exemple, si vous achetez une climatisation de la classe A++ avec un SCOP de 4.9, cela veut tout simplement dire que pour 1 kWh d’énergie consommée, l’appareil produit 4.9 kWh de chauffage. Cela marche de la même façon pour la climatisation en mode froid. Cette fois-ci il faut calculer à partir de la SEER.

Il est tout de même très important, avant de procéder à l’achat d’une climatisation, comme pour le chauffage, de connaître le volume à climatiser et donc de dimensionner ainsi l’appareil qu’il vous faut. Des critères géographiques peuvent entrer en compte aussi parce qu’une climatisation peut être performante dans une zone située au Sud et l’être moins ailleurs. En cas de doute, il est judicieux de s’en référer à un professionnel.