comment faire une bonne isolation

Voir la décoration en grand

comment faire une bonne isolation

Avec les nouvelles normes techniques et les règlementations en vigueur sur les performances thermiques et énergétiques, il va sans dire que l’isolation constitue une priorité quasi absolue. En garantissant le confort thermique des occupants, il est possible de concilier ces exigences avec une consommation plus modérée en énergie. Au jour d’aujourd’hui, technologies plébiscitées actuelles ne répondent pas impérativement à ces prérequis. Selon les dispositifs exploités, il est possible d’en tirer certains avantages. Revers de la médaille, leur utilisation entraînera inévitablement quelque complication plus ou moins anodine.

Isolé efficacement le sol, comment ça marche ?

Environ 10 % d’énergie calorifique peut probablement sortir par l’intermédiaire du plancher. Mal isolé ou dépourvu d’isolation, laisser les structures dans cet état provoquerait de fortes déperditions de chaleur. Dans ce cas de figure, il est essentiel de trouver des solutions probantes pour résoudre ces problèmes. Des planchers chauffants sont à envisager. Posés soit au-dessus soit en dessous des planchers, des hourdis isolants sont souvent installés dans la plupart des habitations neuves actuelles. Techniquement, le mode d’installation de ces isolations se fait en rapporter sous dalle. Idéal pour les chauffages aux sols, ces produits isolants sont placés sur les supports après avoir préalablement coulé la dalle. Avant de recevoir les revêtements ultimes, une chape sera coulée sur le dessus de ces derniers. À effectuer par fixation mécanique ou simplement en coulage, il est possible de réaliser ces isolations par la partie inférieure.

L’étanchéité à l’air, de quelle manière faut-il procéder ?

Dans le jargon professionnel, un habitat possédant des anomalies aigües en matière d’isolation est surnommé passoire thermique. Afin d’atteindre les performances requises pour une consommation moindre et moyenne en matière d’énergie, il est primordial de garantir l’étanchéité à l’air. Cette étape est à réaliser avant me doublage intérieur. En effet, souvent constaté dans les vieilles bâtisses, de multiples fuites causées par un mauvais entretien et la présence de vermine animale peuvent faire obstacles à l’exécution de vos travaux de rénovation. Dans cette configuration, l’élément majeur qui conditionne la qualité de l’isolation est la perméabilité des parois. Dans la mesure du possible, il est important de ralentir l’avancée de ce phénomène. Pour obtenir le certificat de conformité, des enduits seront vaporisés sur les murs d’enveloppe. Avec ces produits, toutes les fuites vont être calfeutrées.

Isolation des murs, la marche à suivre

Classé deuxième dans la liste des causes principales de déperditions thermiques, il subsiste deux procédés actifs pour démêler ces problèmes d’isolations. Dans la plupart des cas recensés, l’opération s’effectue par l’intérieur de l’infrastructure. Cette option est la plus privilégiée dans la mesure où elle offre des avantages certains côté budget. Relativement peu coûteux, cet investissement allègera quelque peu l’ensemble de vos dépenses. En ossature ou en collage, le choix ne tient qu’à vous. Dans la première éventualité, sur l’ensemble des parois, un isolant adapté va être déposé. Que ce soit laine de verre ou de roche, l’installation électrique ne sera pas un obstacle pour entreprendre l’aménagement. Après avoir finalisé les dernières retouches, une plaque de plâtre viendra recouvrir le tout.